Côté Est

Bistro Kamouraskois
Côté Est dans la Petite Italie! 1024 536 Marie-Kim Lefrançois

Côté Est dans la Petite Italie!

Vous avez envie de mettre les délicieux produits cuisinés maison de Côté Est sur votre table durant le temps des fêtes mais n’avez pas le temps pour une virée à Kamouraska? Qu’à cela ne tienne, Côté Est vient à vous!

Le samedi 14 décembre 2019, dans la Petite Italie, au 152 Jean-Talon (coin Jean-Talon/Casgrain)

Entre 10h et 18h vous pourrez faire le plein de saveurs du terroir kamouraskois!

Des classiques réinventés, des recettes familiales cuisinées avec amour, des produits authentiques qui offrent à la fois plaisir et réconfort, c’est ce que nous apporterons dans nos bagages pour venir à votre rencontre.

Invitez vos amis, partagez la bonne nouvelle!

Nous vous transmettons en commentaire la liste des produits qui seront disponibles…

Ne ratez pas votre chance! Contactez-nous pour pré-commander!

info@cote-est.ca

Brunch en chanson avec Ruth & Victor Pelletier 1024 560 Marie-Kim Lefrançois

Brunch en chanson avec Ruth & Victor Pelletier

Le dimanche 8 décembre, venez bruncher et vous laisser bercer par « Les Belles Oubliées » de Ruth et Victor Pelletier.

Le frère et la soeur, complices musicaux depuis toujours, vous offriront une sélection de chansons françaises et québécoises toutes en nuances, fortes en émotions et parfois riches en souvenirs. Profitez d’un moment doux où le temps se suspend au son de la voix de Ruth et du piano de Victor.

Venez découvrir (ou redécouvrir) ces Belles Oubliées avec nous. Ce sera un après-midi hors du tourbillon de la vie, c’est promis.

Réservez votre place au www.cote-est.ca/reservation

Côté Est à Québec chez Chapeau Les Bois! 1024 536 Marie-Kim Lefrançois

Côté Est à Québec chez Chapeau Les Bois!

Vous avez envie de mettre les délicieux produits cuisinés maison de Côté Est sur votre table durant le temps des fêtes mais n’avez pas le temps pour une virée à Kamouraska? Qu’à cela ne tienne, Côté Est vient à vous!

Le samedi 7 décembre 2019, chez nos amis de Chapeau les bois (790 St-Vallier Ouest à Québec).

Entre 9h et 17h vous pourrez faire le plein de saveurs du terroir kamouraskois!

Des classiques réinventés, des recettes familiales cuisinées avec amour, des produits authentiques qui offrent à la fois plaisir et réconfort, c’est ce que nous apporterons dans nos bagages pour venir à votre rencontre.

Vous pourrez en profiter pour découvrir la toute nouvelle (et toute belle!) boutique de Chapeau les Bois et les merveilles qui s’y trouvent. Ces spécialistes des produits “forestibles” (produits comestibles non ligneux issus de la forêt) vous proposent, pour donner à votre cuisine toute la saveur de notre identité nordique, plus d’une cinquantaine de produits. Les champignons sauvages, noix du Québec, baies, herbes et autres trésors de la forêt y sont aussi transformés sur place pour le plus grand plaisir de nos papilles.
Invitez vos amis, partagez la bonne nouvelle!

Nous vous transmettons en commentaire la liste des produits qui sont disponibles…

Il y aura des Stollens en quantité, mais pour les autres délices, il faut absolument réserver!
Contactez-nous pour pré-commander!

info@cote-est.ca

Moments Fugitifs 06 1024 500 Marie-Kim Lefrançois

Moments Fugitifs 06

Verger secret et poires précieuses

par  Danielle Bourgeois
Cuisinière et épicurienne

C’était la fin de l’été et la plus belle des lumières de fin de journée inondait le verger. Les arbres bien chargés, la récolte allait bon train. C’était le temps des prunes. Vous savez peut-être déjà combien on les aime, les prunes locales… Trop excitées de savoir la cueillette débutée, nous étions venues en chercher quelques unes, nos premières de la saison, à utiliser pour les desserts de la fin de semaine. C’est donc les mains dans les prunes que j’ai saisi l’ampleur de la chose. Le travail et la passion de l’ami pépiniériste. Sous son oeil attentif (et aimant) c’est non seulement des prunes, mais des pommes, pommettes, poires, coings et bien d’autres trésors encore, qui poussent tout près de nous! La chance que nous avons!

Dans le verger, donc, les arbres étaient pleins des fruits qui feraient leur chemin jusqu’à nous, puis jusqu’à votre assiette. Vous dire les couleurs, l’odeur, la beauté du travail de monsieur Anctil en association avec celui de la nature… oui, la chance que nous avons! Celle d’avoir un accès privilégié à certaines variétés rares, voire uniques, des variétés patrimoniales autrement oubliées et qu’on se fait un devoir de célébrer, avec vous… c’était au début de septembre.

 

                      

Nous voilà en novembre et joliment déposées sur ma table près de la fenêtre se trouvent des poires locales. Bien évidemment cultivées avec amour et attention, il va sans dire. De belles petites poires asiatiques. Nashi. Des poires qu’on connait quand même bien et qui sont faciles à trouver en épicerie, mais dont on ne se doute pas qu’elles puissent pousser ici… et pourtant! Leur culture, bien que marginale, est totalement possible en nos terres… pour notre plus grand bonheur.

Ces petites précieuses à la peau dorée ou d’un jaune délicat selon la variété, je les ai observées. Dans la lumière de l’automne j’ai eu envie de les dessiner. Puis je les ai senties. Touchées. Goûtées, aussi. Elles nous ramènent un peu au printemps dès la première bouchée. Elles ont un goût subtil, fin, un peu floral qui laisse parfois même un léger souvenir d’eau de rose. Elles sont croquantes, craquantes… leur jus explose en bouche, frais et revigorant… agréable comme le printemps!

Alors qu’on entre dans la saison de la chasse, des jours gris, des grands vents et de la pluie qui ne finit plus de pleuvoir, ces poires sont un réel plaisir. Pour les yeux, et pour le ventre. Vous ai-je déjà dit la chance que nous avons?

Moments Fugitifs 05 1024 500 Marie-Kim Lefrançois

Moments Fugitifs 05

Matin d’été

par  Danielle Bourgeois
Cuisinière et épicurienne

Juin

parfum de lilas

et gazouillis d’oiseaux

4:45

la route de kamouraska
un désert

au début du jour

par la porte

de derrière

avec le vent du fleuve

une douceur rosée

le ciel

s’allume

barbe à papa

l’aube tranquille

derrière champs

et cabourons

kamouraska-lever-de-soleil

Les carnets de Marie – Lecture publique 900 900 Marie-Kim Lefrançois

Les carnets de Marie – Lecture publique

Dans le cadre des cafés littéraires d’octobre, Côté Est vous présente Marie-Christine Lussier et ses carnets poétiques.

Lecture amicale en terrasse. Échange sur l’oeuvre et son ressenti, causerie apéritive et rencontre avec l’auteur.

En salle en cas de mauvais temps – apéro offert par la maison.

Une pause dominicale qui saura vous faire voyager dans un univers à la fois loufoque, sensible et saisi d’une infinie beauté…

« Je ne sais plus rien, enfin !

Je ne comprends plus rien, rien !

Le vent est entré dans ma tête soulevant le rideau de mon être

Je le voulais je le voulais

J’avais laissé la fenêtre ouverte exprès ! »

Buvette Vins Funky! 1024 1020 Marie-Kim Lefrançois

Buvette Vins Funky!

Amateurs, curieux, enthousiastes de vins hauts en couleurs!

Ce jeudi 10 octobre, Côté Est revêtira ses plus beaux atours de buvette pour vous servir au verre, au demi-verre – ou en bouteille, que diable – de ses plus jolies fioles!

Au programme, des vins oranges, du vin slovaque, Channing daughters, Pinard et Filles, Meinklang, et autres surprises!!

Moments Fugitifs 04 1000 475 Marie-Kim Lefrançois

Moments Fugitifs 04

Prune et Barbecue!

par  Danielle Bourgeois
Cuisinière et épicurienne

 

Les pruniers sont en fleurs et remplis de promesses…
On espère que les branches ploient bientôt sous le poids des fruits. Dans nos têtes, la récolte et la transformation se préparent déjà.  Quand l’été est généreux, on aime en profiter toute l’année, bien sûr.

En bons planificateurs que nous sommes, quand le moment de sortir le barbecue arrive, la prune de l’an passé est notre alliée!

     

Quand on parle de prunes, on pense évidemment à la confiture, qui est un concentré de soleil en pot en prévision des longs mois d’hiver… et délicieuse avec notre yogourt du matin.

Les petits fruits précieux et délicats explosent de saveur et quand on les déguste, on oublie février.

Août nous revient en tête avec son parfum de miel et nous portons à nouveau robe d’été et sandales aux pieds. Mais autrement qu’en confiture, la prune en ketchup (inspiration ketchup de fruits) ou encore en sauce barbecue (un coup de cœur assuré!) est tout indiquée pour ce moment de l’année pas encore très chaud mais si vivifiant où la fièvre du grill s’empare de nous.

Il ne faut surtout pas hésiter à l’utiliser autrement. Osez les plats salés. Les volailles, le porc ou le fromage (de chèvre, particulièrement) qui peuvent lui faire des compagnons parfaits!

Si vous voulez, on s’en reparle au moment de la cueillette… parce qu’il y a aussi les prunes en salade, dans les cocktails, en tarte, natures ou rôties…

     

Moments Fugitifs 03 1024 437 Marie-Kim Lefrançois

Moments Fugitifs 03

Brun, la couleur de l’amour

Par Caroline Goudreau

Caroline Goudreau restaurant Côté Est Kamouraska

Ça fond, c’est brun, et ce qui camouflait hier les disgrâces humaines se liquéfie et nous présente des trésors enfouis…

Le verrrre gagnant se trouve peut-être en bordure de votre rue…

Pendant que la nature rigole et se mare, qu’on ne sait plus quoi faire à part manger de la tire, remplir son réservoir de lave-glace hebdomadairement et ne pas se découvrir d’un fil, sachez qu’il y a des gens qui jubilent.
Brun.
Leur amour.

Nos amis les maraîchers n’attendaient que ça pour sortir de leur cachette ou ils se terrent pendant que l’hiver les prive de leur terrain de jeu. Enfin, les deux mains dedans, après de longs mois d’abstinence.

C’est que le plan a muri, germé durant l’hiver et que c’est maintenant le tour des graines d’être mise en terre pour germer en avril. Mais détrompez-vous, ils n’hibernent pas. Ils sont venus nous voir en janvier, pour savoir de quoi on aurait besoin, si on avait un intérêt pour telle ou telle variété de légumes, de fleurs, de fruits… Déjà, juste à en parler, ça s’agitait drôlement cette bande de passionnés!

Parce que pour certains, comme nos chefs, un trio gagnant, c’est plus salsifis-chiogga-amaranthe et Danault-Drouin-Gallagher. Alors ça se passait la puck joyeusement en magasinant des graines en ligne. Les papilles qui frétillent, les idées qui jaillissent. 

C’est ça qui est magique chez Côté Est, cette roue sans fin. Ceux qui approvisionnent nourrissent l’intellect de ceux qui pourront à leur tour nourrir d’histoires et de bon manger ceux qui feront l’honneur de leur visite au restaurant, qui à leur tour en parleront à d’autres, rendront peut-être même visite aux artisans, producteurs et pourvoyeurs.

Merci Le Potager, Jardin à tout Vent, La ferme et mange!, Ferme le Rakù et tous les maraîchers d’amour.

Merci d’aimer le brun.

Moments Fugitifs 02 960 571 Marie-Kim Lefrançois

Moments Fugitifs 02

Doux printemps, quand reviendras-tu…

Cette semaine, Danielle Bourgeois nous parle de son expérience avec l’acériculture.
Bonne lecture!

Avec les journées qui s’allongent et le printemps qui s’en vient, tout le monde n’a qu’une chose en tête : le temps des sucres! Tradition parmi les traditions, faire une virée gourmande à la cabane ou, encore mieux, prendre part au processus de fabrication du précieux sirop est un incontournable pour tout québécois. Ou presque.

Si je vous disais que pour ma part, l’expérience du temps des sucres et de la cabane est plutôt récente?

C’est quand même étonnant, non?  Bien que je comprenne l’intérêt de la chose et toute l’excitation qui en découle, ce n’est pas tout à fait une coutume bien ancrée dans ma vie. Je vous entends penser, incrédules «C’est une chose possible? »

L’explication est simple. Au moment où la nature s’éveille, où les premiers cris des corneilles se font entendre (on m’a dit que c’était un des signes annonciateurs pour les sucres! On m’a aussi raconté quelque chose à propos d’une tempête des corneilles…), où les ruisseaux se gorgent… dans la Côte-Nord d’où je viens, les préoccupations sont autres pour la simple et bonne raison qu’il y a peu d’érables.
Pas d’érables à sucre, pas d’érablières.

Bien sûr il y a  la possibilité de sortir de la région et d’aller visiter une cabane à sucre dans Charlevoix, au Bas-St-Laurent, dans la région de Québec, dans Chaudières-Appalaches, dans Lanaudière, en Estrie, en Montérégie… presque partout au Québec, en fait. Mais pas sur la Côte-Nord, le pays des épinettes. La tradition pour nous devient alors peut-être plus le voyage et la cabane un simple prétexte. Puis, je peux bien vous l’avouer, notre printemps n’arrive pas tout à fait au même rythme. Ce qui annonce l’arrivée de la saison douce pour plusieurs nord-côtiers, c’est le départ en mer des crabiers et des crevettiers… et leur retour, bien sûr, chargés du trésor printanier. La partie de crabe, la partie de sucre… le produit est différent, mais l’attente, l’excitation, l’émerveillement (oui oui!) et le plaisir renouvelé chaque année sont les mêmes.

Alors cette année on se voit pour une partie de plaisir aux saveurs de Côté Est à l’Érablière Nathalie Lemieux?

Pour réserver à l’érablière c’est ici! 

Photos: Pierre-Luc Rivard et JHA Photographie